Découvrez les quatre panélistes du Colloque du CRDM sur la cybersécurité

Alina Maria Dulipovici du HEC Montréal, Euijin (Alley) Choo de l’University of Alberta, Lyse Langlois de l’Université Laval et Sébastien Gambs de l’UQAM seront nos quatre panélistes lors du Colloque du CRDM sur la cybersécurité.

Intitulé Security and Privacy, ce panel se tiendra le 16 septembre 2024 de 15:30 à 16:15 au Grand Salon (local 2244) de l’Université Laval.

Survol des parcours des panélistes :

Alina Dulipovici (PhD) est professeure agrégée au Département de technologies de l’information à HEC Montréal et directrice adjointe (volet formation) à l’Institut multidisciplinaire en cybersécurité et cyberrésilience (IMC2). Elle est également membre du Groupe de recherche en systèmes d’information (GReSI).

Son expertise s’étend aux domaines de la gestion des risques des actifs informationnels, des systèmes de gestion de la connaissance dans les organisations et du respect de la vie privée. Titulaire d’un doctorat en systèmes d’information de Georgia State University aux États-Unis, Alina Dulipovici s’implique activement dans l’enseignement et le développement pédagogique en cybersécurité à HEC Montréal et à l’École des dirigeants HEC Montréal. Ses travaux ont été publiés dans des revues de renom telles que European Journal of Information Systems, Journal of the Association for Information Systems, Journal of Management Information Systems, Journal of Strategic Information Systems, Knowledge Management Research and Practice, Revue internationale de cas en gestion, ainsi que dans les actes de différentes conférences en systèmes d’information et en cybersécurité.

Euijin (Alley) Choo est professeure au Département d’informatique de l’Université de l’Alberta, Edmonton, Canada. Avant de rejoindre cette Université, Euijin a travaillé à titre de chercheuse postdoctorale au sein du Qatar Computing Research Institute. Elle a obtenu son doctorat de la North Carolina State University.

Elle s’intéresse principalement à la cybersécurité basée sur les données. Ses recherches actuelles portent sur des solutions de cybersécurité robustes basées sur l’intelligence artificielle (IA) ainsi que sur les attaques adverses. Ses domaines de recherche couvrent divers sous-domaines sous le vaste champ de la cybersécurité basée sur les données, incluant la détection d’URL malveillantes, de fraude, de dispositifs mobiles compromis et la détection d’anomalies au sein des entreprises. Ses recherches ont été publiées dans des conférences prestigieuses telles que IEEE Symposium on Security and Privacy (S&P) et ACM SIGMETRICS. En raison de l’impact de ses travaux, elle a été invitée à titre de reviewer pour les meilleures revues de science des données, IEEE Transactions on Knowledge and Data Engineering, et à titre de TPC pour les meilleures conférences en sécurité telles que Usenix Security et ACSAC.
Elle est chercheuse principale dans le cadre de deux subventions MITACS impliquant la sécurité de l’apprentissage fédéré et les systèmes de détection d’anomalies. Elle est lauréate du prix du meilleur article à l’IFIP DBSEC 2015 et de plusieurs bourses de voyage soutenues par de prestigieuses conférences sur la sécurité telles que IEEE S&P et ACM CCS.

Lyse Langlois est directrice générale de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) . Elle est professeure titulaire au Département des relations industrielles. Elle a été directrice de l’Institut d’éthique appliquée (IDÉA) de l’Université Laval pendant huit ans.  La professeure est une chercheure régulière au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation du travail (CRIMT). Elle est aussi chercheure à l’Institut d’intelligence et données de l’Université Laval.

Ses travaux de recherche portent sur les processus de décision éthique et la formalisation de l’éthique. Elle s’intéresse  plus particulièrement aux impacts sociaux et éthiques de l’IA et du numérique et la prise en compte des principes et des considérants sociaux dans la conception et le déploiement des systèmes d’IA.  Elle a à son actif plusieurs publications scientifiques, livres, articles et rapports sur ces sujets.

Sébastien Gambs est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en analyse respectueuse de la vie privée et éthique des données massives depuis décembre 2017 et professeur au Département d’informatique de l’Université du Québec à Montréal depuis janvier 2016. Sa thématique de recherche principale porte sur la protection de la vie privée dans le monde numérique. Il est aussi intéressé à résoudre des questions scientifiques à long terme telles que les tensions existantes entre l’analyse des données massives et le respect de la vie privée ainsi que les problématiques éthiques telles que l’équité, la transparence et l’imputabilité algorithmique soulevées par les systèmes personnalisés.

Posted in Évènements.