5@7 Échanges Éclair 180 – Concours de vulgarisation scientifique –

  • Évènement : 5@7 Échanges Éclair 180 – Concours de vulgarisation scientifique
  • Date : jeudi, 3 octobre 2024
  • Endroit : Le Cercle au 4e étage du pavillon Alphonse-Desjardins
  • Inscription, le 5@7 vous est offert gratuitement par le CRDM

C’est avec plaisir que le CRDM lance son concours de vulgarisation scientifique qui se tiendra le jeudi 3 octobre 2024 dès 17h dans le cadre de la 2ème édition de son 5@7 Échanges Éclair 180.

Tous les membres, étudiant.e.s et chercheur.e.s postdoctoraux, sont invités à communiquer leurs travaux de recherche en 180 secondes : une occasion parfaite pour développer ses habiletés en vulgarisation scientifique.

Le public aura accès à un code QR lié à un sondage et les trois candidat.e.s qui auront cumulé le plus grand nombre de votes se verront décerner une bourse de vulgarisation scientifique :

  • 1er prix : une bourse de 1 000$
  • 2ème prix : une bourse de 750$
  • 3ème prix : une bourse de 500$

Une ambiance décontractée sera réservée à Le Cercle au 4e étage du pavillon Alphonse-Desjardins afin de favoriser les échanges et le réseautage entre les membres du Centre (chercheur.e.s, étudiant.e.s, stagiaires, chercheur.e.s postdoctoraux et professionnel.le.s de recherche).

Des bouchées et des boissons seront disponibles sur place.

Nous vous attendons en grand nombre et au plaisir de vous rencontrer !

Découvrez les quatre panélistes du Colloque du CRDM sur la cybersécurité

Alina Maria Dulipovici du HEC Montréal, Euijin (Alley) Choo de l’University of Alberta, Lyse Langlois de l’Université Laval et Sébastien Gambs de l’UQAM seront nos quatre panélistes lors du Colloque du CRDM sur la cybersécurité.

Intitulé Security and Privacy, ce panel se tiendra le 16 septembre 2024 de 15:30 à 16:15 au Grand Salon (local 2244) de l’Université Laval.

Survol des parcours des panélistes :

Alina Dulipovici (PhD) est professeure agrégée au Département de technologies de l’information à HEC Montréal et directrice adjointe (volet formation) à l’Institut multidisciplinaire en cybersécurité et cyberrésilience (IMC2). Elle est également membre du Groupe de recherche en systèmes d’information (GReSI).

Son expertise s’étend aux domaines de la gestion des risques des actifs informationnels, des systèmes de gestion de la connaissance dans les organisations et du respect de la vie privée. Titulaire d’un doctorat en systèmes d’information de Georgia State University aux États-Unis, Alina Dulipovici s’implique activement dans l’enseignement et le développement pédagogique en cybersécurité à HEC Montréal et à l’École des dirigeants HEC Montréal. Ses travaux ont été publiés dans des revues de renom telles que European Journal of Information Systems, Journal of the Association for Information Systems, Journal of Management Information Systems, Journal of Strategic Information Systems, Knowledge Management Research and Practice, Revue internationale de cas en gestion, ainsi que dans les actes de différentes conférences en systèmes d’information et en cybersécurité.

Euijin (Alley) Choo est professeure au Département d’informatique de l’Université de l’Alberta, Edmonton, Canada. Avant de rejoindre cette Université, Euijin a travaillé à titre de chercheuse postdoctorale au sein du Qatar Computing Research Institute. Elle a obtenu son doctorat de la North Carolina State University.

Elle s’intéresse principalement à la cybersécurité basée sur les données. Ses recherches actuelles portent sur des solutions de cybersécurité robustes basées sur l’intelligence artificielle (IA) ainsi que sur les attaques adverses. Ses domaines de recherche couvrent divers sous-domaines sous le vaste champ de la cybersécurité basée sur les données, incluant la détection d’URL malveillantes, de fraude, de dispositifs mobiles compromis et la détection d’anomalies au sein des entreprises. Ses recherches ont été publiées dans des conférences prestigieuses telles que IEEE Symposium on Security and Privacy (S&P) et ACM SIGMETRICS. En raison de l’impact de ses travaux, elle a été invitée à titre de reviewer pour les meilleures revues de science des données, IEEE Transactions on Knowledge and Data Engineering, et à titre de TPC pour les meilleures conférences en sécurité telles que Usenix Security et ACSAC.
Elle est chercheuse principale dans le cadre de deux subventions MITACS impliquant la sécurité de l’apprentissage fédéré et les systèmes de détection d’anomalies. Elle est lauréate du prix du meilleur article à l’IFIP DBSEC 2015 et de plusieurs bourses de voyage soutenues par de prestigieuses conférences sur la sécurité telles que IEEE S&P et ACM CCS.

Lyse Langlois est directrice générale de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) . Elle est professeure titulaire au Département des relations industrielles. Elle a été directrice de l’Institut d’éthique appliquée (IDÉA) de l’Université Laval pendant huit ans.  La professeure est une chercheure régulière au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation du travail (CRIMT). Elle est aussi chercheure à l’Institut d’intelligence et données de l’Université Laval.

Ses travaux de recherche portent sur les processus de décision éthique et la formalisation de l’éthique. Elle s’intéresse  plus particulièrement aux impacts sociaux et éthiques de l’IA et du numérique et la prise en compte des principes et des considérants sociaux dans la conception et le déploiement des systèmes d’IA.  Elle a à son actif plusieurs publications scientifiques, livres, articles et rapports sur ces sujets.

Sébastien Gambs est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en analyse respectueuse de la vie privée et éthique des données massives depuis décembre 2017 et professeur au Département d’informatique de l’Université du Québec à Montréal depuis janvier 2016. Sa thématique de recherche principale porte sur la protection de la vie privée dans le monde numérique. Il est aussi intéressé à résoudre des questions scientifiques à long terme telles que les tensions existantes entre l’analyse des données massives et le respect de la vie privée ainsi que les problématiques éthiques telles que l’équité, la transparence et l’imputabilité algorithmique soulevées par les systèmes personnalisés.

Lancement du Lab-Usine à l’Université Laval

Le Lab-Usine, une Unité mixte de recherche (UMR) sur les systèmes manufacturiers innovants, sera créé à l’Université Laval. Cette nouvelle infrastructure de recherche bénéficie d’un investissement de 4,5 millions de dollars sur cinq ans des gouvernements du Québec et du Canada, de partenaires privés et de l’Université Laval.

Cette UMR permettra à l’Université Laval de répondre aux besoins criants du secteur manufacturier québécois sur les plans de la transformation numérique et de l’innovation industrielle. Le Lab-Usine contribuera à former une main-d’œuvre spécialisée et à élaborer des approches avancées de pilotage de la production, de conception de produits, d’ingénierie et de mise en production. Il offrira également un terrain d’apprentissage exceptionnel aux étudiantes et étudiants des trois cycles, par une immersion en situation réelle dans des systèmes manufacturiers innovants.

«À travers cette UMR, l’Université Laval prend part à la transformation de l’industrie pour l’aider à répondre aux enjeux émergents, dont la pénurie de main-d’œuvre et les capacités technologiques. La nouvelle infrastructure de recherche et de formation s’ajoute à une offre de calibre mondial en intelligence artificielle et science des données. L’Université continue ainsi d’occuper une place importante dans l’écosystème technologique au Québec et au Canada», souligne la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation à l’Université Laval, Eugénie Brouillet.

«Le gouvernement du Québec est fier de soutenir le développement d’initiatives comme celle-ci qui crée des rapprochements entre le secteur académique et manufacturier sur le plan de la transformation numérique. La création du Lab-Usine permettra à l’Université Laval d’affirmer sa position de leader dans le développement d’initiatives et de technologies numériques innovantes en plus de fournir aux entreprises, mais également aux citoyens et au gouvernement du Québec une expertise inégalée grâce à ses activités de recherche et de formation», précise le ministre de la Cybersécurité et du Numérique du Québec, Éric Caire.

En savoir plus sur ULaval Nouvelles.

Hadis Karimipour, conférencière dans le cadre du Colloque du CRDM sur la cybersécurité

Le Centre de recherche en données massives (CRDM) de l’Université Laval lance la première édition de son Colloque sur la cybersécurité qui aura lieu le 16 septembre 2024 à l’Université Laval (lien d’inscription).

Plus de dix conférencier.ère.s et panélistes issus des grandes universités canadiennes seront sur place dont Hadis Karimipour, titulaire de la Chaire de recherche du Canada (niveau II) en Secure and Resilient Cyber-Physical Systems, directrice du Smart Cyber-Physical (SCPS) Lab et professeure à l’Université de Calgary (Department of Electrical and Software Engineering).

Avant de rejoindre l’Université de Calgary en juillet 2021, Hadis a été professeure à l’École d’ingénierie de l’Université de Guelph, de 2017 à 2021, et stagiaire postdoctorale à l’Université de Calgary entre 2016 et 2017. Elle a obtenu son doctorat en génie électrique de University of Alberta en juin 2016. Elle a reçu la prestigieuse bourse Queen Elizabeth II en 2014 – 2015 durant ses études doctorales. Dr Hadis est l’une des pionniers de l’application de l’IA et de l’apprentissage automatique/profond en sécurité des infrastructures critiques. Elle a publié 2 livres, 45 articles de revues, 24 chapitres de livres et 35 articles de conférence dans les meilleures revues et conférences de l’IEEE. Elle a reçu de très nombreux prix dont le Canada’s Top 20 Women in Cybersecurity de ITWorldCanada, APEGA Early Accomplishment Award et Most Inspiring Women en Cyber Award by IT Security Guru.
Elle a été conférencière principale ou invitée dans plus de 26 conférences internationales de l’IEEE. Elle a été chair du IEEE workshop en Artificial Intelligence for Securing Cyber-Physical Systems (AI4SCPS) de IEEE CCECE 2019 et IEEE CyberSciTech 2020 conferences et chair de la session spéciale de Artificial Intelligence for Security de IoT-Enabled Critical Infrastructures à IEEE SMC 2020 conference. Elle a été technical committee member/publication chair de IEEE Int. Conf. en Smart Energy Grid Engineering (SEGE2018, 2019, 2020), IEEE Int. Conf. en Data Science and Advanced Analytics (DSAA2020), 18th Int. Conf. en Privacy, Security, and Trust (PST 2020), IEEE Elec. Power and Energy Conf. (EPEC2020), et IEEE Int. Conf. on Sys., Man, and Cyber. (IEEE SMC 2020).
Dr. Karimipour est Associate Editor à IEEE Transaction in Industrial Informatics, International Journal of Electrical Power & Energy Systems, IET Smart Grid Journal, Editor of the American Journal of Electrical and Electronic Engineering, et Editor of the Journal of Electrical Engineering. Elle a également été Guest Editor au sein du Elsevier Journal of Computer and Electrical Engineering. Elle a été Editor au sein du Springer book “Security of Cyber-physical System: Vulnerabilities and Challenges” and “AI-Enabled Threat Detection and Security Analysis for Industrial IoT “. Dr. Karimipour est Senior Member of IEEE member, chair of IEEE Women in Engineering and chapter chair of the IEEE Information Theory Kitchener-Waterloo Section et member active du Society for Canadian Women in Science and Technology.

Guy-Vincent Jourdan, conférencier dans le cadre du Colloque du CRDM sur la cybersécurité

Le Centre de recherche en données massives (CRDM) de l’Université Laval lance la première édition de son Colloque sur la cybersécurité qui aura lieu le 16 septembre 2024 à l’Université Laval (lien d’inscription).

Plus de dix conférencier.ère.s et panélistes issus des grandes universités canadiennes seront sur place dont Guy-Vincent Jourdan, professeur d’informatique à la Faculté d’ingénierie de l’Université d’Ottawa et codirecteur de uOttawa-IBM Cyber Range. Guy-Vincent possède plus de 20 ans d’expérience dans la direction de recherche et de collaborations avec le milieu industriel. Il est co-auteur de plus d’une centaine de publications scientifiques et de 18 brevets. Au cours de la dernière décennie, ses recherches ont porté sur la détection et la prévention de la cybercriminalité.

Titre de la conférence: The fragile security of deep learning models
Résumé:  In the past couple of years, we have seen an explosion of the use of “artificial intelligence”, and in particular of deep learning model and of generative AI. ChatGPT and similar technologies have taken the world by storm, showing an astonishing ability to create text, images and even videos that are barely distinguishable from human produced content. Many businesses have jumped in the bandwagon and countless companies are integrating these models into their product lines as fast as they possibly can.
They certainly do produce excellent results in many situations and save time and money. But how secure are they really?
In this talk, we will discuss two examples of models that are heavily adopted and, while very effective, are also easily compromised, and are much more insecure than previously understood: a face recognition system, and a diffusion model. With no fix on the horizon, blind adoption of these models is shown to be problematic.

Colloque du CRDM sur la cybersécurité

Inscription

C’est avec un immense plaisir que le Centre de recherche en données massives (CRDM) de l’Université Laval lance la première édition de son Colloque sur la cybersécurité.

Cet événement rassemblera des expert.e.s de renommée internationale, des chercheur.e.s éminents, des professionnel.le.s de recherche, des stagiaires postdoctoraux et des étudiant.e.s passionnés du domaine, offrant une plateforme unique pour partager des idées novatrices, des découvertes, des techniques et des outils récents liés aux aspects pratiques et théoriques de la cybersécurité. Le Colloque se tiendra le 16 septembre 2024 dans les locaux lumineux et conviviaux de l’Université Laval : une opportunité idéale pour inaugurer en belles couleurs la saison d’automne 2024 à la ville de Québec.

Programme
Le programme du Colloque du CRDM sur la cybersécurité est marqué par des sessions plénières, des présentations mettant en lumière les dernières contributions scientifiques et un panel de discussion. Des chercheur.e.s et praticien.ne.s en cybersécurité, provenant du Québec et d’autres horizons, animeront des discussions sur les avancées récentes dans les domaines de recherche allant de la cybersécurité et l’intelligence artificielle et de la sécurité des infrastructures critiques à la confidentialité.

Animé en français et en anglais, le Colloque réservera un cadre de discussion aux orientations émergentes de recherche assurant la sécurité du cyberespace canadien.  Un cocktail de réseautage professionnel viendra clore la journée afin de favoriser les échanges avec ces conférencier.ère.s et panélistes issus des grandes universités canadiennes.

Pour bénéficier du tarif préférentiel, les inscriptions doivent se faire avant le 1er juillet 2024.

Appel à communication par affiche scientifique
Nous encourageons les étudiant.e.s et les chercheur.e.s postdoctoraux à soumettre les résumés de leurs contributions scientifiques pour participer à la session poster (90 cm x 120 cm). Les résumés doivent être envoyés en ligne avant le 31 août 2024 à 23:59.

Ne manquez pas cette opportunité de participer à un événement incontournable dans le domaine de la cybersécurité. Nous avons hâte de vous accueillir à l’Université Laval et de partager une expérience qui sera à la fois enrichissante et inspirante.

Équipe d’organisation
Amna Abderrazak, coordonnatrice scientifique du CRDM, Université Laval
Talal Halabi, professeur membre du CRDM, Université Laval
Nadia Tawbi, professeure membre du CRDM, Université Laval
Mohamed Mejri, professeur membre du CRDM, Université Laval

Contact:
Pour toute question ou demande d’information, veuillez contacter le comité d’organisation par courriel (amna.abderrazak@ift.ulaval.ca).

Mars 2024

Les membres du CRDM continuent à se distinguer dans leurs domaines respectifs et cette infolettre rend hommage aux chercheur.e.s Benoit Gosselin, Philippe Giguère, Flavie Lavoie-Cardinal et Sylvain Moineau, et aux étudiant.e.s Candide Ahouehome et Sandrine Blais-Deschênes.
Vous trouverez un tour d’horizon des parcours des membres qui ont récemment adhéré à notre Centre de recherche : Tess Berthier, Louis Gagnon et Philippe Joubert.

Consultez la section de publications conjointes qui met de l’avant les réalisations résultant des collaborations fructueuses entre nos membres chercheur.e.s.
Découvrez les autres sections ainsi que notre sélection d’évènements et d’activités à venir.

Bonne lecture !

Conférence | Protéger la confidentialité des renseignements personnels à l’aide de la statistique

Conférence | En ligne

  • Date: 17 avril 2024
  • Horaire: 12h00 à 13h00
  • Organisateur : Formation continue de la Faculté des sciences et de génie de l’Université Laval

Que se soit avec des organisations gouvernementales, avec une entreprise nous offrant un service ou encore dans le cadre de recherches scientifiques, nous partageons tous les jours de multiples renseignements personnels. Quels sont les risques de divulgation associés à ces partages? Comment les organisations s’assurent-elles de protéger nos renseignements?

Anne-Sophie Charest, professeure agrégée au Département de mathématiques et statistiques et membre chercheure du CRDM, vous propose un survol des méthodes statistiques utilisées pour la protection de la confidentialité. Elle abordera en particulier la confidentialité différentielle, une mesure formelle de confidentialité proposée il y a une quinzaine d’années et maintenant utilisée par plusieurs géants du web et certaines agences statistiques.

Conférence | Incursion dans l’écosystème de santé

Conférence | En ligne

  • Date: 25 mars 2024
  • Horaire: 12:00 à 13:30
  • Organisateur : Obvia – Observatoire sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique

L’axe Santé durable de l’Obvia vous convie à un webinaire qui mettra à l’honneur plusieurs regroupements aux confluences de la santé, du numérique et de l’IA.

Pour vous familiariser avec cet écosystème, venez assister aux présentations de:

  • Jean-François Éthier, co-fondateur du GRIIS et membre du Comité exécutif du RRDS;
  • Luc Bégin, Président de la Commission de l’éthique en science et en technologie;
  • Aude Motulsky, Directrice adjointe du Consortium santé numérique;
  • Christian Gagné, Directeur de l’IID et chercheur membre régulier du CRDM.

Gemini de Google intègre les dernières avancées technologiques, mais on est encore loin d’une IA surhumaine

En décembre 2023, Google a annoncé le lancement de son nouveau grand modèle de langue appelé Gemini. Gemini constitue la nouvelle fondation technologique d’intelligence artificielle (IA) des produits de Google. Il est également le concurrent direct de GPT-4 d’OpenAI.

Mais pourquoi Google considère-t-il Gemini comme un jalon d’importance, et qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs des services de la compagnie ? Et de façon plus générale, qu’est-ce que cela signifie dans le contexte des développements effrénés de l’IA que l’on observe actuellement ?

Christian Gagné, membre chercheur du CRDM et professeur titulaire au Département de génie électrique et de génie informatique de la Faculté des sciences et de génie, discute via La Conversation Canada de ce que cette technologie signifie dans le contexte actuel du développement de l’IA.